Tom Ford, ou deux grands David (Fincher et Lynch)

Entre l’ambiance sombre et violente de Seven et une écriture tortueuse version Mulholland Dr., le spectateur s’expose à un livre écrit par l’ex-mari de Susan (Amy Adams) et à leur passé qu’elle nous laisse découvrir par flashbacks. Double rôle pour un Jake Gyllenhaal au sommet de son art et une probable nomination pour Aaron Taylor-Johnson dans la catégorie « Best Supporting Actor » aux prochains Oscars.

Au montage, Joan Sobel. En travaillant pour la deuxième fois avec Tom Ford (A Single Man), elle prouve une fois de plus qu’un réalisateur reste fidèle à son chef monteur. Par le passé, elle a collaboré aux Kill Bill en tant qu’assistante de Sally Menke, chef monteur attitrée d’un certain Quentin Tarentino.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s